9782013228251Titre : Le drôle de Noël de Scrooge
 Auteur : Charles Dickens
 Edition : Le livre de poche
 Année de parution : 1843 (2009 pour la présente édition)
 Nombre de pages : 156
 Genre : Classique, Jeunesse

Synopsis

Le soir de Noël, un vieil homme égoïste et solitaire choisit de passer la soirée seul. Mais les esprits de Noël en ont décidé autrement. L’entraînant tour à tour dans son passé, son présent et son futur, les trois spectres lui montrent ce que sera son avenir s’il persiste à ignorer que le bonheur existe, même dans le quotidien le plus ordinaire.

Mon avis

Enfin, je l’ai fini ! Déjà que j’avais prévu de le lire avant Noël… J’ai souvent l’impression que je peux lire vite alors que ce n’est pas le cas. Dans tous les cas, je n’en reviens pas d’avoir mis presqu’une semaine pour lire ce conte qui ne fait même pas 200 pages. Avoir un peu trop de mangas à disposition a tendance à ralentir mes lectures de romans. J’ai un sentiment un peu mitigé sur cette courte histoire. J’en ai apprécié certains côtés et d’autres moins.

Du côté des personnages, le seul que l’on apprend vraiment à connaître est Scrooge. Il est vieux, plutôt aigri et ronchon. La chose qui lui tient le plus à cœur dans la vie ? L’argent. Ce n’est certes pas un portrait très flatteur, mais on se doute bien que s’il fait l’objet d’une histoire, c’est qu’on va suivre son évolution et qu’il ne va pas rester longtemps dans cet état d’esprit. Les autres personnages sont juste survolés, en tout cas, aucun ne m’a marquée.

L’intrigue est quant à elle bien menée et l’esprit de Noël est bien présent (sans mauvais jeu de mots). On se doute dès le départ du dénouement de l’histoire, mais c’est surtout le déroulement pour y arriver qui nous intéresse, ainsi que la plume de l’auteur. Le tout est assez léger, se passe très vite et l’on peut se demander pour quelle raison Scrooge, qui a quand même au départ un caractère bien trempé, change aussi vite d’avis sur Noël et la vie en général. Je pense que l’auteur aurait pu creuser un peu plus son changement d’état d’esprit, même s’il risquait de s’éloigner du côté conte ou chant de Noël. Malheureusement, je me suis ennuyée en lisant certains passages, et sur un livre aussi court, c’est dommage. Pourtant, la fin, bien que prévisible, a réussi à me toucher et à ma grande surprise, j’ai versé une petite larmichette. Comme quoi…

Au final, ce conte m’aura à la fois ennuyée et touchée, un mélange peu probable. Dans tous les cas, je pense que je regarderai le film à l’occasion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s