Titre : Chronique du tueur de roi, tome 1 : Le nom du vent
 Auteur : Patrick Rothfuss
 Edition : Bragelonne
 Année de parution : 2009
 Nombre de pages : 781
 Genre : Fantasy

Synopsis

Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance, dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d’audace, dans une prestigieuse école de magie où l’attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets…
Découvrez l’extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d’exception… infâme assassin.

Mon avis

Emprunté à la bibliothèque, ce gros pavé, je dois l’avouer, me faisait un peu peur. Un grand format de presque 800 pages, ça a de quoi effrayer, c’est sûr, surtout étant donné que je n’aime pas trop passer plus d’une semaine sur un livre. Ça a été le cas pour celui-ci mais, passé les 200 pages lues, je l’ai dévoré assez vite et je ne regrette absolument pas de m’être lancée dans cette lecture.

Le roman commence dans l’auberge de la Pierre levée. L’aubergiste, Kot, s’occupe de ses rares clients. Lorsque qu’un scripte, appelé Chroniqueur, fait son apparition dans ce quotidien plutôt morne, Kot va lui avouer qu’il est en réalité Kvothe, le héros mythique. Chroniqueur est prêt à recueillir le récit de sa vie. Kvothe se lance alors dans une longue histoire. Il raconte comment il est devenu l’apprenti d’un arcaniste en voyageant avec la troupe de ses parents, comment il a survécu seul dans une grande ville. Il évoque également ses années à l’Université. Mon résumé prend quelques raccourcis, mais, si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas lire la quatrième de couverture de ce roman (j’ai d’ailleurs écouté le synopsis dans cet article), car je trouve qu’elle en dévoile un poil trop sur l’histoire. Celle-ci est construite sur deux niveaux : ce qui ce passe dans l’auberge et le récit de Kvothe. Au départ, il est difficile de rentrer dans l’intrigue, car l’auteur ne donne pas beaucoup d’informations, il se contente de décrire les événements en utilisant des mots inconnus sans explications. J’ai dû parfois relire quelques phrases pour être sûre de bien assimiler les différents éléments. Passé ce temps d’adaptation, j’ai été totalement happée dans l’univers. J’ai d’abord été frustrée que le récit de Kvothe commence, étant donné que cela coupait l’intrigue qui se mettait en place, mais par la suite, c’est plutôt les petits chapitres dans l’auberge que je voulais rapidement lire pour retourner à l’histoire du héros. Ce dernier est un jeune homme qui semble avoir tout vécu, avoir résisté à tout. On se doute bien qu’il va se sortir de toutes les situations, vu qu’il est là pour les raconter. Il n’empêche que j’ai beaucoup apprécié suivre ses aventures. Elles sont riches de mystères, de magie, de lutte pour survivre, de découvertes en tous genres. Ce qui m’a un peu dérangée, c’est que tout se passe parfois un peu trop bien pour Kvothe, il doit avoir une bonne étoile qui le garde. Ça fait partie du genre, mais au bout d’un moment, on finit par ne plus trop trembler pour lui. De plus, il a un côté très arrogant, j’ai été choquée à certains moments par ses réactions, par son assurance un peu déplacée, mais qui le rend attachant malgré tout.

Les personnages secondaires sont tous intéressants, même s’ils occupent des fonctions légèrement prédéfinies, comme la jolie fille inaccessible et manipulatrice, les deux meilleurs amis, l’ennemi juré, etc. D’une manière générale, la trame de l’histoire suit parfois un schéma classique pour un roman de fantasy, ce qui, heureusement, ne gêne pas la lecture à outre mesure.

Je pense que ce livre peut plaire aux amateurs de fantasy. J’ajouterai cependant qu’il vaut mieux ne pas forcément prêter attention à toutes les critiques ultra-positives pour éviter d’être déçu.

Cette chronique figure aussi sur le blog lesbouquinsdechloe

Publicités

14 réflexions sur “Chronique du tueur de roi, tome 1 : Le nom du vent

  1. J’en ai entendu parler en bien à plusieurs reprises, mais j’ai un peu de mal avec les gros pavés en ce moment (moins de temps de lecture, faut dire…). En tout cas, je me le garde bien au chaud pour plus tard, parce que c’est vraiment le genre de fantasy qui me plaît bien en général.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est vrai que je n’entends que du bien de ce livre ces derniers temps. Merci pour ton avis un peu plus tempéré! Je pense que je me lancerai quand même dans la lecture de ce livre un de ces jours, ne serais-ce que pour me faire mon propre avis! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s