la-bibliotheque-des-coeurs-caboes
Titre : La bibliothèque des coeurs cabossés
 Auteur : Katarina Bivald
 Edition : Denoël
 Année de parution : 2015
 Nombre de pages : 482
 Genre : Contemporain

Synopsis

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Mon avis

Encore un livre que j’ai décidé de lire après l’avoir vu et revu sur la toile et en librairie. Il fait partie de ces livres d’auteurs suédois qui sont parvenus jusqu’à nous et sont devenus des bestsellers. J’ai beaucoup aimé ma lecture, ça a été un très bon moment sans prises de tête, tout en douceur.

Sara, une jeune femme suédoise, décide de rendre visite pendant deux mois à sa correspondante aux Etats-Unis, Amy, une sexagénaire. Arrivée sur place, à Broken Wheel, la jeune fille fait la mauvaise découverte de constater que la vieille femme est décédée quelques jours avant qu’elle n’arrive. Les gens de la petite ville lui proposent de rester dans la maison d’Amy pour son séjour. Bien que gênée, elle finit par accepter. Elle prend peu à peu ses marques à Broken Wheel et une idée commence à germer dans son esprit : elle souhaite ouvrir une librairie avec les livres d’Amy. Je vous ai fait là un résumé plus succinct que celui qu’on trouve en quatrième de couverture, lequel en dévoile un peu trop selon moi. D’une manière générale, la trame de l’intrigue ne vous surprendra pas plus que ça, ce n’est donc pas forcément un drame si vous lisez le résumé proposé par l’éditeur, mais je vous conseille de vous lancer dans la lecture sans le consulter. Comme pour de nombreux romans du même style, le manque de surprise dans l’histoire n’est pas forcément dérangeant, car d’énormes retournements de situation ne sont pas ce que l’on recherche à tout prix avec ce genre de lectures. On découvre en même temps que Sara comment la petite ville de Broken Wheel fonctionne, mais aussi comment elle commence à être sur le déclin : les commerces qui ferment, les jeunes qui vont faire leur vie ailleurs, etc. Cette lente déchéance rend la ville encore plus attachante, ses habitants plus sympathiques. Le tout début du livre m’a semblé un peu long, mais une fois lancée, je n’ai plus souhaité m’arrêter. L’intrigue avance tout en douceur, on se doute des événements, mais on suit le cours des choses avec plaisir, parce que c’est agréable à lire, parce que c’est divertissant. L’ambiance du roman est pleine d’espoir et fait se sentir bien, en réalité, on aimerait presque aller vivre à Broken Wheel soi-même. L’auteure livre là une véritable ode à lecture, elle cite de nombreux ouvrages, et pas seulement des classiques. Le seul point noir dans tout ça, c’est qu’il lui arrive de spoiler le lecteur concernant certains incontournables de la lecture (notamment Jane Eyre, dont elle dévoile la fin).

Côté personnages, ils sont tous assez clichés, ce qui ne les empêche d’être attachants. On a droit à la jeune femme rêveuse et naïve qui ne décolle jamais le nez de ses livres, le jeune homme désabusé par la vie, le couple d’homosexuels sympathiques, la bourgeoise à fort caractère, etc. Le roman est écrit à la troisième personne, permettant ainsi de suivre différents personnages, et pas seulement Sara, même si cette dernière est restée ma préférée tout au long du récit.

S’il s’agit de votre genre de lecture, n’hésitez pas à vous lancer, cela devrait vous plaire. Si vous n’êtes pas branché « bon sentiment », peut-être vaut-il mieux passer votre chemin !

Cette chronique figure aussi sur le blog lesbouquinsdechloe

Publicités

16 réflexions sur “La bibliothèque des coeurs cabossés

  1. J’ai adoré ce roman tout en fraicheur! Puis il faut le dire, un livre qui parle de l’amour des livres, ça ne pouvait être que pour moi ^^
    C’est vrai que les personnages sont stéréotypés mais tellement attachants!! J’aurais adoré les rencontrer 😀 Bien sûr j’ai adoré la construction de la librairie et j’aurais aussi aimé me retrouver dans l’un des gros fauteuils, un roman en main à papoter lecture avec Sara! J’ai été un petit moins emballée par la romance mais une jolie histoire 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. J’avoue que le début avait été un peu lent à mon goût, mais ensuite ça a été tout seul…
      Par contre, ma lecture en cours me fait comme toi pour celle-là… sauf que j’ai continué, du coup ça fait bientôt deux semaines que je suis dessus :/

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s