Titre : La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver
 Auteur : Christelle Dabos
 Editions : Gallimard
 Année de parution : 2013
 Nombre de pages : 519
 Genre : Fantasy, Jeunesse

Synopsis

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis

Cela faisait longtemps que je souhaitais lire ce livre. Je l’avais beaucoup vu sur différents blogs, et ce avec des très bons avis. Je ne souhaitais pas forcément l’acheter (je ne vais pas lancer le débat du prix des grands formats en Suisse), j’ai donc dû attendre mon tour à la bibliothèque. J’étais vraiment contente de l’avoir entre les mains, et en même temps, j’avais peur d’être déçue.

Ce ne fut pas le cas ! J’ai mis un peu de temps à tourner les cent premières pages, mais une fois ce cap passé, je n’ai plus lâché le livre (sauf pour me rendre à mes examens, bien sûr). Je pense néanmoins que ces longues pages sont nécessaires pour installer l’histoire, nous présenter les différents personnages et nous donner un premier aperçu de l’univers complexe qu’a imaginé Christelle Dabos.

On commence par faire la connaissance du personnage principal, Ophélie. Elle a toujours vécu sur l’arche d’Anima, mais voilà que les doyennes ont décidé de la marier, pour une obscure raison, à Thorn, un jeune homme vivant sur l’arche du Pôle, une arche qui va se révéler peuplée de requins qui n’ont pour limites que leurs ambitions. Ophélie m’a beaucoup plu : elle a beau avoir l’air très fragile, renfermé et pataud, elle se montre plutôt courageuse et s’en sort très bien dans cet endroit où il faut se méfier de tout le monde. Elle a peur, mais elle ne se laisse pas faire et s’évertue toujours à trouver une solution. Thorn, quant à lui, m’a semblé plus que froid au premier abord. Au fil des pages, il m’est apparu comme plus sympathique, mais je dois avouer que, le roman fini, je ne sais toujours pas ce que je pense exactement de lui. Bérénilde, sa tante, m’a quelque peu agacée par ses caprices et son égoïsme. En réalité, tous les personnages m’ont semblé indignes de confiance, ils ont tous une part d’ombre. Renard, le domestique, est peut-être le seul qui m’a paru « totalement sympathique », même s’il ne fait rien sans contrepartie.

L’intrigue m’a également beaucoup séduite. J’ai trouvé la trame originale et j’ai adoré suivre les aventures d’Ophélie, tout en me demandant vraiment où l’auteure souhaite nous emmener. Je suis en général assez friande d’histoires de complot (lorsqu’elles sont bien menées) et j’aime quand celles-ci me surprennent. Il y a eu quelques éléments inattendus dans ce récit, et je ne peux donc que m’en réjouir. Mon seul bémol portera plutôt sur le style : il y a quelques moments où j’ai constaté des répétitions de certaines tournures de phrases, ou un usage trop fréquent de certains mots, notamment dans les descriptions des réactions de Thorn. Mais je pense que je chipote un peu.

En résumé, je dirai simplement que ce livre est un coup de coeur. J’ai hâte de lire la suite, il faut d’ailleurs que j’aille gentiment assiéger ma bibliothèque pour qu’elle en fasse l’acquisition !

coup_de_coeur

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s