boys-out-493499-250-400Titre : Boys out !
 Auteur : Rawia Arroum
 Edition : Hachette (Black Moon)
 Année de parution : 2014
 Nombre de pages : 320
 Genre : Jeunesse, Science-Fiction

Synopsis

Depuis l’Éradication, le monde est gouverné par les femmes et pour les femmes uniquement. Les hommes n’ont plus le droit de cité. Tous sont bannis, ou bien traqués et placés en détention pour assurer leur seule fonction : la reproduction. Ensuite, systématiquement, ils sont éliminés. Comme toutes les jeunes filles de son âge, Lyra s’entraîne dur pour être capable d’affronter et de maîtriser les mâles qui rôdent encore. Jusqu’au jour où elle doit rencontrer un homme pour procréer à son tour…

Mon avis

« Encore une lecture jeunesse ! », me direz-vous. Eh bien, ce n’est pas faux, j’ai tendance à lire beaucoup de livres pour les ados. Celui-ci m’avait intéressée avec son résumé plutôt intéressant. Malgré des critiques mitigées et une note très moyenne sur Livraddict, je me suis lancée plutôt confiante dans ma lecture. Je n’aurais pas dû. Tout n’est pas mauvais dans ce livre, mais tout n’est pas bon. Loin de là.

Lyra, le personnage principal, vit dans un monde du futur où les hommes sont interdits. Les femmes ont pris le pouvoir et ne gardent quelques hommes sous la main que pour la reproduction, les exterminant dès cette tâche accomplie. La vie de Lyra change cependant lorsqu’elle rencontre Loan, son destiné, c’est-à-dire l’homme avec lequel elle doit procréer. L’idée de départ est intéressante, c’est sûr. Malheureusement, aucun des personnages ne m’a réellement plu. Pour commencer, Lyra m’a laissée de marbre. On ne prend pas vraiment le temps de la connaître vraiment et ses choix et questionnements intérieurs m’ont laissée perplexe à plusieurs passages ; on dirait qu’elle ne réfléchit pas vraiment, qu’elle change d’avis comme de chemise et qu’elle n’est jamais sûre rien. Loan quant à lui aurait pu être un peu plus charismatique, mais j’ai eu l’impression qu’il n’était que survolé, pas assez développé, difficile donc de l’apprécier totalement. Même conclusion pour les personnages secondaires.

Je crois que l’histoire pâtit elle aussi de ce manque de développement. L’idée de base est très bonne, cette société sans hommes me plaisait beaucoup, cependant son traitement m’a déçue. La romance, assez plate, prend trop de place et éclipse un peu la description de l’univers et de son histoire. De nombreuses révélations tombent à plat car elles semblent sortir de nulle part, elles ne nous surprennent pas parce que nous ne sommes pas assez ancrés dans l’histoire pour que ce soit le cas. La fin, censée être saisissante, ne m’a fait ni chaud ni froid puisque je n’avais pas réussi à me sentir concernée par les événements tout au long de l’histoire. Du côté du style, la plume de l’auteure en elle-même n’est pas mauvaise, le récit est très fluide et les pages défilent très rapidement.

Pour résumer, je dirais simplement que le postulat de base me plaisait beaucoup, mais que j’ai été déçue de son développement. Je ne conseille pas ce livre, sauf peut-être aux jeunes ados à qui il plaira probablement plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s